CRÊPE SUZETTE : NÉE À MONACO !

Entrée du Café de Paris,
Entrée du célèbre Café de Paris, où est née la Crêpe Suzette

Aujourd’hui, comme chaque 2 février, beaucoup célèbrent la Chandeleur en mangeant des crêpes. Une fête qui cache des secrets… Saviez-vous par exemple que les Crêpes Suzette auraient vu le jour à Monaco ? Origines, traditions, légendes, je vous dis tout !

 

ORIGINES

Chandelles My MonacoComme les origines latines et païennes de la fête ne sont pas tout à fait avérées, il est coutume de dire que c’est une fête catholique. La Chandeleur doit son nom à la « Festa Candelarum ». En latin : la « Fête des Chandelles ». Dans la tradition chrétienne, il est d’usage d’allumer des chandelles ou des cierges ce jour-là, pour symboliser la lumière émise par le Christ lors de sa présentation au Temple par Marie. D’après la Bible, cet épisode aurait eu lieu 40 jours pile après la veillée de Noël, ce qui explique que la date soit fixe chaque année.

 

ET LES CRÊPES DANS TOUT ÇA ?

Les crêpes de la Chandeleur, avec leur couleur dorée et leur forme ronde, symbolisent le retour du soleil, de la Lumière avec un grand L, et par extension la prospérité à venir après les longs mois d’hiver. La consommation de crêpes serait donc un hommage au printemps qui s’annonce, tout en étant un moyen à l’époque pour les paysans d’utiliser la farine de l’année, qui aurait été perdue si elle n’avait servi à cette préparation.

 

 

LA LÉGENDAIRE CRÊPE SUZETTE NÉE À MONACO !
Crêpe Suzette du Café de Paris

Crédit Photo © SBM

Une crêpe, du Grand Marnier, une allumette… Tout le monde connait la Crêpe Suzette. Mais on sait moins que la recette fut inventée (par hasard) à Monaco… Il faut revenir un jour de janvier 1896, quand le Prince de Galles (futur roi d’Angleterre Édouard VII) déjeune au célèbre Café de Paris. Le (jeune) Chef Carpentier prépare sous ses yeux des crêpes à la liqueur quand sa poêle s’enflamme. Stress ? Maladresse ? Peu importe. Le Prince de Galles est séduit par le spectacle et la recette qu’il pense spécialement créée pour lui. Il suggère qu’on la baptise du nom de la femme qui partage son repas : Suzette ! À quoi tient une légende…

 

EN BREF

Que l’on célèbre une tradition chrétienne ou que l’on soit simplement gourmand, la Chandeleur est une bonne occasion de se faire plaisir avec des crêpes. Et quand on parle crêpes, il y a un classique dont la renommée n’est plus à faire : la fameuse Crêpe Suzette ! De l’orange, du citron, du sucre, du beurre… et du Grand Marnier flambé. Une recette qui doit son origine à une maladresse, comme souvent en pâtisserie, et qui a été délicieusement improvisée au Café de Paris, à la fin du XIXème siècle. Un café mythique, une recette légendaire. Il n’en fallait pas plus pour faire naître un mythe… Alors que vous préfériez votre crêpe « façon Suzette », ou garnie de sucre (comme près de la moitié des Français), de confiture, de pâte à tartiner ou autre, je vous souhaite une excellente dégustation.

 

Article By Alex.

 

Pour en savoir plus :

  • Site officiel du Café de Paris : Cliquez ici
  • Recette de la Crêpe Suzette du Café de Paris : Cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *